Revenir aux actus
Festivals
10/06/2017

"Esprits de familles" en Yvelines et Vexin

L'association Contrechamps est très active dans la région versaillaise et au-delà, proposant à partir du samedi 10 juin une sixième édition de son festival de cinéma "Les images vagabondes", qui se déroulera durant un mois.

Jusqu'alors, la manifestation s'intitulait simplement “Week-end du cinéma” et un cran a donc été franchi cette année dans l'ampleur et l'ambition à travers l'allongement à la fois de la période concernée et du territoire investi, avec quinze lieux participants et une cinquantaine de séances jusqu'au 13 juillet.

Une compétition de courts métrages existe depuis trois ans et fonctionne sur un appel à candidatures, six films étant en lice sur la centaine de candidats délcarés, avec trois prix à la clé : Prix du jury, Prix du jury “ados” et Prix du public. Ce programme sera diffusé deux fois, à Mantes-la-Jolie le 17 juin et à Vaux-sur-Seine le 8 juillet, jour du palmarès.

L'une des originalités du festival est de pouvoir se déplacer chez l'habitant, trois séances se déroulant au domicile d'adhérents de l'association. On citera aussi la tenue de nombreux ateliers, un programme de trois courts métrages d'animation de premier choix (Sous tes doigts, Irinka et Sandrinka, Mamie) et une série de séances scolaires aussi variées que stimulantes, mêlant les genres, les formats, les origines et les époques, à travers Affreux, sales et méchants d'Ettore Scola, Le Kid de Charles Chaplin, Fatima de Philippe Faucon, Les trois brigands d'Hayo freitag, Le Parrain de Francis Ford Coppola, etc. Des moyens métrages sont aussi inclus dans la programmation : Quelque chose des hommes de Stéphane Mercurio, Pas comme des loups de Vincent Pouplard ou encore Poussin de Paul Lacoste (photo ci-dessus).

Ouverture en fanfare, ce week-end, avec notamment une avant-première de l'épatant Grand méchant renard et autres contes..., de Benjamin Renner et Patrick Imbert, au cinéma Les yeux d'Elsa de Saint-Cyr-L'École, le dimanche 11 à 16h, avec un goûter à suivre.

Tous les détails du programme sont à retrouver sur le site de l'association Contrechamps.

Christophe Chauville