Web et TV 28/05/2021

L’Agence du court métrage propose ses “trésors cachés” sur LaCinetek

L’Agence du court métrage vient de faire son entrée dans la section “Trésors cachés” de LaCinetek, dédiée aux films issus des collections de grandes institutions cinématographiques. Une bonne nouvelle, donc !

On ne saurait que trop recommander de s’abonner à LaCinetek, plateforme d’une richesse inouïe en ce qui touche au cinéma d’auteur et au patrimoine du 7e art, français et international. C’est donc une authentique satisfaction et une fierté que le court métrage y soit bien représenté lui aussi et L’Agence du court métrage vient ainsi de rejoindre La Cinémathèque des Réalisateurs, l’association qui porte LaCinetek.

Elle en devient le treizième membre, aux côtés de la SRF, Universciné, Arte, l’INA, la Cinémathèque de Toulouse, l’ARP, Lobster Films, StudioCanal, Gaumont, la Cinémathèque française, le Centre Pompidou et la Deutsche Kinemathek. Que du très beau monde, de toute évidence !

La rubrique des Trésors cachés s’enrichit au passage de 10 films que L’Agence du court métrage affectionne particulièrement et qu’elle souhaite faire découvrir à une audience élargie, chaque film étant disponible à la location pour un tarif à partir de 1,99 euros.

On retrouvera de premières œuvres de cinéastes s’étant illustrés depuis (In transit de Cédric Klapisch, La peur, petit chasseur de Laurent Achard ou encore Alias de Marina de Van, photo ci-dessus), mais aussi des œuvres devenues rares, quoique parfois cultes (Star Suburb : la banlieue des étoiles de Stéphane Drouot, Devant le mur de Daisy Lamothe, Sur la plage de Belfast d’Henri-François Imbert).

Côté animation, on admirera La femme papillon de Virginie Bourdin (photo de bandeau) et un film finalement assez méconnu de René Laloux : Les temps morts. Rouen, cinq minutes d’arrêt d’Ingrid Gogny, avec une Karin Viard juvénile, et l’étonnant Roland de Lucien Dirat (photo de bandeau), axé vers l’un des protagonistes du Trou de Jacques Becker, sont aussi de ce précieux florilège.

Christophe Chauville

À voir aussi :

- 40 incontournables du court métrage, de retour en ligne sur Brefcinema.

 

// À voir en ce moment
Brefcinema, c’est aussi des films à voir en ligne.