Extrait

Qui de nous deux

J-2

Benjamin Bouhana

2015 - 13 minutes

Fiction

Production : Ten Films

synopsis

Un premier rendez-vous, c’est jamais simple. Un premier rendez-vous avec la fille de ses rêves, ça devient compliqué. Alors un premier rendez-vous avec la fille de ses rêves lorsqu’on est fauché...

Benjamin Bouhana

Benjamin Bouhana a fait ses premiers pas sur les plateaux de cinéma en tant qu’assistant-réalisateur. Il a ainsi travaillé notamment sur Intouchables, d’Éric Toledano et Olivier Nakache (2011). Ces derniers produisent en 2013, au sein de leur société Ten Films, son premier court métrage : Clean. Cette comédie avec Laurent Lafitte dans le rôle principal est notamment présentée au sein du catalogue de la Fête du court métrage en 2020. En 2015, son second court métrage, Qui de nous deux, avec le duo William Lebghil-Alice Isaaz, remporte en 2015 le Prix du court métrage au Festival de L’Alpe d’Huez et, l’année suivante, celui du public au Festival 7ème Lune de Rennes, après avoir aussi été sélectionné au Festival du court métrage d’humour de Meudon et à Fenêtres sur courts à Dijon. Benjamin Bouhana est également réalisateur de films publicitaires, successivement au sein de Mensch Productions et de Bollywood Productions. Il développe en parallèle un projet de premier long métrage.

Critique

Qui de nous deux est une “romcom” à la française, qui use du jeu et des symboles du genre dans un comique de situation parfaitement maîtrisé par son réalisateur, Benjamin Bouhana. Le titre fait immanquablement référence à la chanson du même nom de Matthieu Chedid, illustrant à lui seul l’histoire de ce rencard pas comme les autres. Alice et Léo sont deux jeunes gens s’apprêtant à passer ensemble un premier rendez-vous. Mais si Alice est la fille de ses rêves, Léo est fauché… Dès lors, la construction du récit repose à cet égard sur un jeu entre les protagonistes, poussant à son paroxysme une certaine absurdité.

Par une escalade de subterfuges, tous plus inventifs les uns que les autres, Léo tente de se dédouaner de toute dépense financière au fil de la soirée, en s’appliquant à ne pas trahir son image de “gentleman” présumé. Alice se laisse embarquer dans ce manège et, l’ayant deviné excessivement radin, prend un malin plaisir à le pousser dans ses retranchements. Malgré l’imagination remarquable du jeune homme pour éloigner tout soupçon, cette compétition implicite donne au rendez-vous galant une allure de lutte sans pitié, permettant d’observer jusqu’où peuvent aller les limites de l’autre. L’ouverture du film, face caméra, participe à attirer immédiatement la sympathie du spectateur pour son protagoniste, dont la seule tare n’est visiblement que d’ordre pécuniaire.

On ne saurait passer sous silence la finesse de l’écriture, mise en lumière par des dialogues collant aux personnages et leur octroyant une candeur assumée. Le tandem de jeunes acteurs a été révélé dernièrement dans plusieurs premiers rôles au cinéma : William Lebghil en figure de la comédie décalée Yves de Benoit Forgeard (2019) et Alice Isaaz à l’affiche du beau Mademoiselle de Joncquières d’Emmanuel Mouret (2018) et de Play d’Anthony Marciano (2020), entre autres.

Qui de nous deux emballe par le charme de ses personnages et son postulat saugrenu. Et en prenant le chemin d’une comédie romantique drôle et bon enfant, il affiche un couple finalement bien assorti : “Qui de nous deux inspire l’autre…”, entonne d’ailleurs le générique de fin…

Léa Drevon

Réalisation : Benjamin Bouhana. Scénario : Benjamin Bouhana et Foucauld Barré. Image : Antoine Sanier. Montage : Aurélien Dupont. Son : Pascal Armant. Interprétation : Alice Isaaz, William Lebghil, Édith Le Merdy, Oudesh Hoop et Sérgio do Vale. Production : Ten Films.

À retrouver dans

Focus sur...