Extrait
Partager sur facebook Partager sur twitter

Autogrill

Théophile Gibaud

2014 - 5 minutes

Animation

Production : EMCA - École des métiers du cinéma d’animation

synopsis

Un employé de fast-food reçoit un colis au travail.

Théophile Gibaud

Né en 1990, il sort Diplômé de l'EMCA d'Angoulême en 2015.

Lors de son cursus, Théophile Gibaud réalise Autogrill pour lequel il se glisse dans les cuisines d'une brasserie où l’un des employés reçoit un colis qui va beaucoup intriguer ses collègues... Le dessin rend ces personnages disproportionnés aux voix nasillardes très expressifs. Le film était en compétition nationale au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand en 2015, il a aussi été présenté au Festival du court métrage de Bruxelles en Belgique. 

Théophile Gibaud prépare actuellement son deuxième court métrage, produit et écrit par Les Valseurs : Horizon réussite

Critique

Quelques notes bien choisies, une image épurée et une belle couleur jaune : nous sommes happés d’emblée par le dynamisme d’Autogrill. Il suffit de voir les traits des personnages, employés dans un fast-food, avec leurs yeux ronds et leurs grandes oreilles, pour avoir le sourire aux lèvres. Puis un premier échange donne le ton : 

“- T’as reçu un cadeau ?

- Non.

- C’est pas un cadeau ?

-  ... Non  ! Non... Dégage  !” 

Les dialogues de Théophile Giraud sont simples, mais efficaces. Comme pour les dessins, il n’y a pas de fioriture, il s’agit d’aller directement à l’essentiel. Le rire vient de son génie du rythme et de la gestion des silences. Tout tombe juste, y compris le timbre des voix du doublage, dont seule l’intonation provoque le rire et incarne ces corps, leur donne une personnalité. Un changement minime dans les traits des visages fait comprendre la perplexité ou la surprise, deux émotions qui ne cessent de circuler dans ce véritable dialogue de sourds. Même l’animation des mouvements donne l’impression de ne pas toujours être fluide, comme pour illustrer l’incompréhension ou la lourdeur d’un des garçons.

L’arrivée d’une jeune collègue, également serveuse dans ce fast-food, remet une pièce dans la machine, pour notre plus grand plaisir, donnant lieu à de petits sketches très drôles. Le réalisateur réussit à faire durer sur cinq minutes un quiproquo entre un colis et un cadeau sans que l’ennui s’installe. Les blagues font mouche et à la fin du film, on a envie de se payer le luxe de… le revoir ! 

Anne-Capucine Blot 

Réalisation, scénario, image, montage, son et interprétation : Théophile Gibaud. Production : EMCA - École des métiers du cinéma d’animation.