Revenir aux actus
Festivals
16/06/2018

Contrechamps, à la recherche d'un monde meilleur

Les Images vagabondes, festival de cinéma des Yvelines et du Vexin, connaissent cet été leur 7e édition, se déroulant sur quasiment un mois, du 16 juin au 13 juillet, en différents lieux de la région.

L'association Contrechamps, qui organise la manifestation, est très attentive au court métrage et propose depuis quatre ans une compétition en rapport avec le thème générique de l'édition en cours, soit “À la recherche du bonheur” pour 2018. Une centaine de films courts lui sont parvenus cette fois et huit d'entre eux ont été retenus et concourront pour décrocher les trois prix prévus : le Prix du jury, celui du jury jeunes et celui du public. La soirée de remise des prix aura lieu le vendredi 6 juillet à l'Espace Maurice-Béjart de Verneuil-sur-Seine. 

Les titres en lice seront Alice de Kloé Lang (affiche ci-contre à gauche), Dévoilée de Malik Bourkache, Enzo de Serena Porcher-Carli, Off de Simon Jeannot, Ông Ngoai de Maximilian Badier-Rosenthal, Sans mot dire de Quentin Lecocq (affiche ci-contre à droite), Sunlight de Anatole Levilain-Clément et We Need to Talk About Cosmos de Raphaël Bluzet.

En outre, de nombreux autres films seront proposés, y compris celui qui fait l'ouverture ce samedi 16 juin : Les affamés, de Léa Frédeval, présenté en avant-première de sa sortie, le 27 juin. Citons aussi pêle-mêle le docu Après l'ombre de Stéphane Mercurio, le programme animé Logorama & Co, mais aussi Tron ou Easy Rider.

La dimension “éducation à l'image” étant toujours fondamentale pour Contrechamps, une série de films spécifiquement destinés aux jeunes spectateurs sera diffusée (Le vent dans les roseaux, Avril ou le monde truqué, Wall-E, Rosa & Dara, etc.) et plusieurs ateliers sont prévus à leur attention autour des projections, afin de fabriquer son propre robot, un casque de réalité virtuelle ou, bien sûr, imaginer son monde idéal...

On signalera enfin l'appel lancé aux films amateurs (d'ateliers, de famille, tournés au smartphone ou appareil photo) en vue de diffusion en avant-séance lors de la soirée du 6 juillet. 

Christophe Chauville