Revenir aux actus
Cahier critique
01/12/2016

"Logorama" du collectif H5

Déjà un classique incontournable de l’animation contemporaine, auréolé d’un Oscar à Hollywood en 2010.

Est-il nécessaire de rappeler aujourd’hui la profusion de prix reçus par Logorama, le film-phénomène de François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain, sans conteste l’un des courts métrages les plus vus, les plus connus, les plus appréciés de ces dernières années ? Avec son Oscar, son César, ses voix françaises assurées par Omar Sy et Fred Testot, ses six années de travail, ses trois mille logos utilisés ? Un triomphe planétaire, sur tous les écrans, que notre enthousiasme réel, mais mesuré, ne sut, à l’issue de la première projection cannoise, pas vraiment anticiper. Flashback :

“Le meilleur court de la sélection de la Quinzaine des réalisateurs 2009, attendu qui plus est depuis des lustres, ce fut Logorama, du collectif H5, trois graphistes responsables de pochettes de disques, de clips, pour Björk, Röyksopp et d’autres. Produit par Autour de minuit, mêlant film d’action à la sauce hollywoodienne (pléonasme !) et animation libertaire, Logorama met en scène deux flics, deux bibendums Michelin, à la poursuite d’un Ronald McDonald prenant le kid Haribo en otage. Le film, récompensé par le prix découverte Kodak du meilleur court, est, on l’a compris, uniquement constitué, pour ses foisonnants décors et ses nombreux personnages, de plusieurs centaines de logos respectueusement mis à mal dans une profusion de signes et de couleurs. Une œuvre pop que l’on gagne à revoir plusieurs fois, où le mauvais esprit et le détournement règnent en maîtres. Et l’un des chocs graphiques (autant que politique) de Cannes 2009.”

Stéphane Kahn

Article paru dans Bref n°88, 2009.

Réalisation et scénario : H5 (François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain). Montage : Sam Danesi, Walter Mauriot et Stephen Berger. Animation : Julien Aubard, Guillaume Bergère, Patrice Cailhol, Damien Climent, Nicolas Deleyris Thomas Dufour, Renaud Mégange, Mickael Nauzin, Rudy Pierrat, Maximilien Royo et Alexandre Sauthier. Musique : Human Worldwide. Interprétation : Bob Stephenson, Sherman Augustus, Aja Evans, Matt Winston et David Fincher. Production : Autour de Minuit.