Extrait
Partager sur facebook Partager sur twitter

Wild Love

Paul Autric, Quentin Camus, Zoé Sottiaux, Corentin Yvergniaux, Léa Georges

2018 - 6 minutes

Animation

Production : École des Nouvelles Images

synopsis

En escapade romantique, Alan et Beverly provoquent un accident mortel. Ce crime ne restera pas impuni...

Paul Autric

Paul Autric a étudié à l'École des nouvelles images.

Avec d'autres étudiants (Quentin Camus, Maryka Laudet, Léa Georges, Zoé Sottiaux et Corentin Yvergniaux) ils réalisent en 2018 : Wild Love, leur film de fin d’études en animation 3D.

Le film a été présenté dans de nombreux festivals comme le Festival international du film d'animation d'Annecy et le Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand…

Quentin Camus

Quentin Camus a étudié à l'École des nouvelles images.

Avec d'autres étudiants (Paul Autric, Maryka Laudet, Léa Georges, Zoé Sottiaux et Corentin Yvergniaux) ils réalisent en 2018 : Wild Love, leur film de fin d’études en animation 3D.

Le film a été présenté dans de nombreux festivals comme le Festival international du film d'animation d'Annecy et le Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand…

Zoé Sottiaux

Zoé Sottiaux a étudié à l'École des nouvelles images.

Avec d'autres étudiants (Paul Autric, Quentin Camus, Léa Georges, Maryka Laudet et Corentin Yvergniaux) ils réalisent en 2018 : Wild Love, leur film de fin d’études en animation 3D.

Le film a été présenté dans de nombreux festivals comme le Festival international du film d'animation d'Annecy et le Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand…

Corentin Yvergniaux

Corentin Yvergniaux a étudié à l'École des nouvelles images.

Avec d'autres étudiants (Paul Autric, Quentin Camus, Léa Georges, Maryka Laudet et Zoé Sottiaux) ils réalisent en 2018 : Wild Love, leur film de fin d’études en animation 3D.

Le film a été présenté dans de nombreux festivals comme le Festival international du film d'animation d'Annecy et le Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand…

Léa Georges

Léa Georges a étudié à l'École des nouvelles images.

Avec d'autres étudiants (Paul Autric, Quentin Camus, Corentin Yvergniaux, Maryka Laudet et Zoé Sottiaux) ils réalisent en 2018 : Wild Love, leur film de fin d’études en animation 3D.

Le film a été présenté dans de nombreux festivals comme le Festival international du film d'animation d'Annecy et le Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand…

Critique

Wild Love est un court métrage d’animation qui cache bien son jeu. Sous ses apparences candides, il prend à contre-pied l’idée reçue – et qui persiste parfois – d’un genre destiné aux enfants.

En six minutes, ce petit bijou d’humour noir transforme une escapade romantique en randonnée meurtrière. L’histoire présente l’archétype du couple parfait des réseaux sociaux : ils sont beaux et amoureux, partent en vacances et prennent des selfies. Si au premier abord est cultivée l’image d’un amour parfait, c’est sans compter sur le danger qui attend le couple. Face à lui, une menace improbable se dessine : une bande de marmottes sanguinaires bien décidées à venger la mort d’un des leurs.

Oscillant entre gore sanglant et humour noir, l’issue est inévitablement la mort violente de la plupart des personnages, du moins quelques-uns. C’est un savant mélange de scènes abominables qui contraste avec l’aspect inoffensif des personnages. Afin de provoquer le rire à coup sûr, l’humour se niche dans les moindres détails et parvient à s’installer dans un équilibre fragile. En passant par une musique enjouée au générique, comme par la querelle invraisemblable entre humains et marmottes, le film arbore une certaine absurdité. Une distance qui permet de jouer du ridicule et exploiter ainsi le genre horrifique comme vecteur comique.

En cultivant l’humour dans l’horreur, difficile de ne pas voir une forme d’hommage à la série Happy Tree Friends, websérie et série télévisée d'animation américaine parue à l’aube des années 2000. Introduite par la phrase “Déconseillée aux petits enfants et aux grands bébés”, cette série devenue culte affiche les mêmes codes comiques, avec des animaux loin d’être innocents, sachant être aussi mignons que cruels.

Ce très beau projet étudiant a été réalisé à l’École des nouvelles images d’Avignon par Paul Autric, Quentin Camus, Léa Georges, Maryka Laudet, Zoé Sottiaux et Corentin Yvergniaux, pour une superbe comédie d’horreur qui figura dans la liste de présélection pour les Oscars 2021 et confirme l’excellence des écoles françaises d’animation en même temps que la finesse d’un genre permettant de raconter toutes sortes d’histoires.

Léa Drevon

Réalisation et scénario : Paul Autric, Quentin Camus, Léa Georges, Maryka Laudet, Zoé Sottiaux et Corentin Yvergniaux. Image : Quentin Camus, Zoé Sottiaux et Corentin Yvergniaux. Montage : Paul Autric, Quentin Camus, Léa Georges, Maryka Laudet, Zoé Sottiaux et Corentin Yvergniaux. Son : Lucie Krencker. Musique originale : Nicolas Cornil. Animation : Paul Autric et Léa Georges. Production : École des Nouvelles Images.

À retrouver dans

Sélections du moment