Revenir aux actus
News
13/12/2018

Prix Louis-Delluc : des ex-aequo pour le trophée du “premier film”

Remise de récompenses très attendue ce mercredi midi, au Fouquet's (sans gilets jaunes), qui aura finalement honoré Honoré (!), mais aussi Xavier Legrand et Bertrand Mandico, sans départager ces derniers.

Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré, qui avait commencé sa carrière à Cannes, est donc le lauréat du prix Louis-Delluc 2018, tandis que pour le premier film – qui en est rarement un, on le répétera inlassablement tant qu'il le faudra (et cela vaut aussi pour l'Académie des César...) – Xavier Legrand avec Jusqu'à la garde (photo de bandeau à droite) et Bertrand Mandico pour Les garçons sauvages (photo de bandeau à gauche) se sont neutralisés en un inhabituel match nul qui doit néanmoins les satisfaire sans doute tous les deux – pour singer le jargon footballistique...

On rappelle tout d'abord que plusieurs films de Mandico ont été proposés en ligne sur Brefcinema ces derniers mois (en l'occurrence Notre dame des hormones et Y a-t-il une vierge encore vivante), tout en regrettant que le fabuleux Avant que de tout perdre, court métrage césarisé de Legrand, ne puisse se retrouver dans le même cas, pour cause de droits acquis de façon exclusive par un mastodonte de plateforme internationale spécialisée dans la série – voilà, c'est dit...

Deuxième rappel, la liste des autres – tous remarquables – premiers longs métrages qui étaient candidats à la distinction : Sauvage de Camille Vidal-Naquet (dont Mauvaise tête est visible chez nous pour encore 3 semaines), Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin (presque 3 mois encore pour voir ou revoir son court métrage La fugue), Retour à Bollène de Saïd Hamich et L’amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot, ce dernier étant à l'honneur de notre focus de la semaine (avec aussi à lire un entretien exclusif !).

Christophe Chauville