Revenir aux actus
Festivals
14/11/2018

Du grain à démoudre en Normandie

La jeunesse est à l'honneur, à tous les points de vue, à la faveur de la 19e édition du festival de cinéma “Du grain à rémoudre” (du 17 au 25 novembre).

La manifestation a désormais dépassé atteint l'âge de majorité, mais pas encore celle de la vingtaine, et sa 19e édition est on ne peut plus marquée du sceau de la jeunesse dynamique et enthousiaste, puisque selon la vocation première de cet événement dont Brefcinema est partenaire, ce sont des jeunes cinéphiles âgés de 12 à 25 ans qui ont à nouveau concocté la programmation (tous les détails ici).

5 longs métrages seront en compétition, parmi lesquels Los silencios de Beatriz Reiner (photo en bas à gauche) et Cassandro the exotico, de Marie Losier, qui fut découvert à Cannes en mai dernier au sein de la sélection de l'Acid. Le même nombre de courts se retrouvera en lice, à savoir Toutes ces créatures de l'Australien Charles Williams (photo de bandeau) et La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel – également deux découvertes de Cannes 2018 –, ainsi que Tshweesh de Feyrouz Serhal, qui se déroule à Beyrouth, l'animé et caustique (Fool Time) JOB de Gilles Cuvelier et un autre film libanais, Les serviteurs de Marwan Kneisser (photo en bas à droite).

La séance “spéciale courts” aura lieu en présence des différents jurys le vendredi 23 novembre à 21h à Gonfreville-l'Orcher, site principal du festival (qui investit ponctuellement d'autres lieux dans les communes limitrophes : Harfleur, Montivilliers et Le Havre).

Des avant-premières (comme celle du Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt) auront lieu également, ainsi que des ateliers, des ciné-concerts (Le ballon rouge) et d'autres séances de courts, certains aux techniques “peu banales” (sic) ou de réalisations de classes de Bac cinéma. Le palmarès sera dévoilé le dimanche 25 à 16h.

Christophe Chauville